La PEC des dissections aortiques pourrait être améliorée. Une évaluation récente fait état d'un délai médian entre le diagnostic au scanner et le premier coup de bistouri de 3h30 dans les centres sans chirurgie cardiaque et de 2h dans les centres avec chirurgie cardiaque. 10% des patients arrivent avec l'objectif d'une TAS<100 mmHg et un poul<60/mn. Le Loxen est trop utilisé. La MAJ de la procédure propose l'utilisation du Brevibloc (Esmolol).

 

Pour la PEC des SCA non ST+. L'apparition du Cangrelor en salle (P2Y12 IV) nous permet de proposer d'éviter le Ticagrelor quand la coronarographie va être réalisée dans les 6h.

Pour le STEMI, le Ticagrelor est toujours indiqué le plus vite possible. 

Le rapport annuel du registre des STEMI est publié sur le site du RENAU.

 

Presque tous les Défibrillateurs implantables sont désormais suivis en télé cardiologie et le rythmologue d'astreinte peut être interpelé par la régulation pour un patient qui reçoit un choc afin de reconnaitre le caractère approprié du choc. Les chocs inappropriés sont de moins en moins fréquents mais restent préoccupants car souvent répétés et potentiellement dangereux (presque aussi fréquents que les choc appropriés). Après un choc approprié, si le patient est asymptomatique et accompagné, il peut rester à domicile et consulter son rythmologue rapidement en externe. Après le deuxième choc, le transfert médicalisé vers un « hopital rythmologique » est necessaire, la mise en place d’un aimant est recommandée sous surveillance scopée avec un défibrillateur externe opérationnel. 

Le syndrome de Brugada doit être reconnu sur l'ECG : BBD, sus-ST et onde T>0 V1, V2.

 

Une MAJ des recommandations pour l'implantation d'une ECMO thérapeutique en cas d'AC réfractaire a été réalisée. La nécessité de reconnaitre le caractère réfractaire de l'AC le plus rapidement possible a été souligné.

Une mise au point de G Debaty sur les nouveautés dans l'AC font apparaitre que la ventilation et l'intubation des patients dés la médicalisation reste la règle. Nous devons tous nous inscrire à l'application SAUVLIFE et le réseau participe activement à DISPACH, un PHRC de CHUGA. 

 

Le RENAIR valorise l'excellente procédure de PEC des acutisations de BPCO avec ce qu'il faut faire :
- toujours : Nébulisation ventoline-atrovent.
- souvent : antibiotiques si expectoration purulente et < 5 jours. La VNI si PH<7.35
- parfois : corticoïdes en 2eme intention si pas d'amélioration. 40 mg/j < 5 jours.
- jamais : ventoline, théophylline. Baser la décision d'antibiotique sur l'utilisation de biomarqueurs (PCT-CRP).

Apres sa sortie pour exacerbation de BPCO, le patient doit être dans le mois en consultation pneumologue et la réhabilitation doit être discutée.

Ces 2 éléments ne sont réalisés rétrospectivement que dans 60% et 20% des cas dans une évaluation pilote des pratiques sur le RENAIR au CHUGA et qui pourrait être généralisée.

Le RENAIR s'intéresse à la l'exacerbation sévère d'asthme (on ne parler plus d'asthme aigu grave). Si des recommandations nationales récentes confirment les corticoïdes IV et les nébulisations de ventoline/atrovent, elles insistent également sur la nécessité de ne pas administrer d'antibiotiques de façon systématique et rappelle l'absence d'indication de béta2 mimétiques par voie IV. L'O2 ne sera proposé que si la saturation en O2 est inférieure à 94%.

La ventilation non invasive ne peut être recommandée dans cette indication.

 

La procédure de PEC des bronchiolites de l'enfant est presentée par le BABYRENAU. Les patients qui doivent être rapidement transférés en réanimation pédiatrique du CHUGA doivent être rapidement reconnus : (score de Wang, gazométrie, complications).  et le transfert est de plus en plus souvent assuré par les urgentistes en SMUR non pédiatriques compte tenu de la saturation des SMUR 38 -69?- pédiatriques et de la prise en charge pré hospitalière. Les modalités de  VNI pédiatrique, (indications, interfaces, paramètres et surveillance), initiée dès la phase de régulation, doit donc être maitrisée par les urgentistes et des formations pratique du RENAU vont être renouvelées. 

 

Merci à tous de votre participation au RESURCOR et au RENAIR.

A bientôt

Loic